Une Critique du film LA HAINE

Go down

Une Critique du film LA HAINE Empty Une Critique du film LA HAINE

Post  mallika on Wed Jan 20, 2010 10:21 pm

LA HAINE LA HAINE LA HAINE LA HAINE LA HAINE LA HAINE LA HAINE LA HAINE LA HAINE
“Jusqua’ici tout va bien...”


Le realisateur Mathieu Kassovitz

Le producteur Christophe Rossignon

L’ecrivain Mathieu Kassovitz

Les comediens Vincent Cassel

Hubert Kounde

Said Taghmaou

La musique Assassin

Le scenariste Pierre Aim

Les monteurs Mathieu Kassovitz

Scott Stevenson

Distribue par Canal +

La date de la sortie le 31 mai, 1995

La duree 98 minutes

Le pays France

Le language francais

Le budget 2,3 million E

L’INTRIGUE

Dans ce film la camera regle la mise au point sur une seule journee dans les vies des trios jeunes amis qui habitant dans les banlieues de Paris tout après une emeute. Vinz, un juif (joue par Vincent Cassel) trouve le revolver d’un agent de police, perdu pendant l’emeute. Said (joue par Said Thagmaou) est un jeune garcon, assez content qui parle sans cesse et qui cherche une position plus moderee que ses amis. Hubert (joue par Hubert Kounde) est un Francais d’origine africaine qui est boxeur et qui est marchand de drogues. Il est le plus discret parmi les trios, qui pensent du ghetto, de la haine et les circonstances qu’ils subissent dans la cite. Il veut tout simplement quitter ce monde de la violence mais il ne sait pas comment il peut le faire. Un de leurs amis Abdel Ichacha a ete blesse par la police avant l’emeute et est en coma, Vinz imagine qu’il est un gangster qui pourrait gagner du respect en tuant un agent de police si leur ami meurt a cause de ses blessures. Les trios passent la journee comme d’habitude et s ils se trouvent souvent en face de la police. Ils rencontrent ‘les skinheads’ a Paris. Ce film finit par une derniere rencontre entre eux et la police. Vinz meurt quand un agent de police tire le revolver accidentellement. Hubert et l’agent de police braquent leurs revolvers l’un sur l’autre. Sur un fond noir, on entend un coup de feu. Cette action est souligne par ce que Hubert a dit au commencement du film : “Il s’agit d’une societe qui tombe...”

UNE CRITIQUE

Ce film a vraiment la qualite d’un documentaire. Il est tourne en noir et blanc. Il present ‘la verite’ des evenements candidement. La lumiere, la mouvement adroite de la camera et aussi l’inclusion d’une equipe d’une chaine de la television qui s’appelle ‘ LA CAMERA CANDIDE’ nous donnent l’impression de voir un reel documentaire.

Le langage utilise dans le dialogue nous communiqué bien la frustration et la colere don’t font l’experience les trios jeunes.

Les repliques parmi les jeunes et les autres personnages aussi, nous transmettent que les trios jeunes se sentent eloignes meme s’ils habitent dans la societe. Les references aux proverbes banals, qui sont cites souvent par tous les gens ( comme ‘L’oiseau tot gagne le ver’, ‘Un point a temps sauve neuf’ et ‘ la hate fait le gaspillage’) et cites par les jeunes, ouvrent nos yeux a leurs circonstances particulieres ou la philosophie ne s’applique pas. La publicite au fond est corrigee par Said pour dire “ le monde est a nous’ mais la vie est plus dure!

Le jeu des comediens est subtil. En faisant presque rien, on peut ressentir la tension augmentante et la haine developpante. Dans ce film il n’y a ni heros ni villain. Ce qu’il nous montre, c’est qu’il est inutile de lutter contre la haine qui existe dans la societe. Les immigrants, les defavorises, les minorites ressentissent menaces. La police n’est qu’impuissante; elle aggrave la situation.

Le rhythme du film est assez lent. C’est ca qui nous indique l’ennui des jeunes.

La bande sonore comprend la musique choisie brilliamment pour chaque situation qui se deroule au fil de la journee dans ce film. Par exemple, le hip hop, le disc jockey.

Tout le film est un compte a rebours d’une journee dans les vies des trios jeunes. La frustration, les drogues et finalement la mort les attendant. C’est comme s’ils ne peuvent pas echapper de ‘ leur atterrissage’. La haine attire la haine. C’est un cercle vicieux.

Sans doute, ce film est un chef d’oeuvre. Ce n’est pas etonnant qu’il soit devenu un grand success et a gagne beaucoup de prix.

En revanche, on doit dire que le film ne donne pas de solution ou de conseils. Il raconte la verite. Il ne donne qu’une opinion sur le role de la police dans la societe. Il vous faut avoir une certaine disposition d’esprit pour aimer ce film!

mallika

Posts : 2
Join date : 2009-11-22

Back to top Go down

Back to top


 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum